Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
20 Oct 2019 | Observatoire
 

La désaffection des « boîtes bleues » est enrayée : Ikea repart de l’avant en France (voir Lmdt du 25 janvier). Notamment grâce aux points de retrait « Mondial Relay » …

L’enseigne d’ameublement a réalisé un excellent exercice 2018-2019 (clos le 31 août), avec un CA atteignant la barre des 3 milliards d’euros, en progression de 6,1 % sur un an. La marque suédoise confirme son statut de leader avec une part de marché de 20 %.

•• Le point de vente « urbain », qui a ouvert le 6 mai au cœur de Paris à la Madeleine, a accueilli 1,3 million de visiteurs. Quelque 70 % n’avaient jamais pénétré dans un Ikea. La prévision était de 3 millions pour douze mois.

« La fréquentation des 34 points de vente de l’Hexagone a progressé dans toutes les unités et de 0,5 % au global, hors la Madeleine » assure, aux Échos (édition 16 octobre), Walter Kadnar, directeur général de la filiale française du groupe suédois. Le site Internet représente 10,2 % du chiffre d’affaires, à 316 millions d’euros, réalisant un bond de 56 % en un an.

•• Le réseau de points de retrait a aussi un impact avec les plus de 8 000 points-relais de Mondial Relay pour les colis de moins de 20 kilos. Et 126 sites où le client retire les commandes d’un volume plus important.

Ikea a également installé des casiers de retrait dans le nouveau magasin de Lyon Grand Parilly. Leur accessibilité s’étendra de 7 heures à 22 heures. Un comptoir de retrait sera également installé à la Madeleine. Au total, le nombre de livraisons à domicile a grimpé de 30 %. Ikea en a effectué 1,5 million en un an.

« Les modes de consommation évoluent. La présentation de notre offre doit évoluer en parallèle. Le point de vente est un lieu de rencontre qui doit miser sur l’animation. La moitié des clients qui se déplacent sur les lieux de vente commande aussi sur Internet. Les points de retrait raccourcissent les distances pour ceux qui, comme en régions, habitent à 40 minutes ou à une heure de voiture des points de vente » poursuit Walter Kadnar.

•• La restauration participe de cette animation. Le directeur général indique que les boulettes− de viande ou végétales − et autres spécialités suédoises génèrent en France 113 millions de chiffre d’affaires annuel. « Nous testons à Montpellier avec Just Eat la livraison de nourriture à domicile. Nous allons étendre ce service à Paris » explique-t-il.

La France est le troisième marché d’Ikea dans le monde, après les États-Unis et l’Allemagne.