Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
30 Jan 2019 | Observatoire
 

Le successeur de Serge Papin à la tête de Système U (quatrième rang des distributeurs français) se veut à la pointe des nouvelles technologies et de l’appétit pour le mieux manger. 

Dans Les Échos (28 janvier), il explique comment l’enseigne tire les leçons des nouveaux modes de consommation … même s’il table sur une baisse des dépenses des ménages en 2019. 

De quoi tirer des enseignements utiles pour d’autres réseaux …

•• « Coopérative, proximité, métiers du frais, liens humains sont nos maîtres mots. Notre modèle fonctionne. En 2018, notre part de marché a légèrement progressé, de 0,1 %, à 10,7 % (…) Notre chiffre d’affaires a lui gagné 2,3 %, à 19,9 milliards d’euros. Le nombre de nos magasins s’établit à 1 579 grâce, notamment, à l’ouverture d’une trentaine de points de vente de proximité (…)

•• « Je défends un groupement investi dans la transformation digitale. Nous avons 800 « drives » et même si nous considérons que le modèle économique des 10 derniers kilomètres de livraison n’est pas trouvé, nous réalisons 3 % de nos ventes en ligne, en hausse de 10 % en 2018.

« À notre siège de Rungis, nous utilisons déjà l’intelligence artificielle pour rédiger nos fiches-produits. 825 de nos associés ont une page Facebook grâce à laquelle ils animent leur communauté de clients. Nous avons lancé un nouveau site et une nouvelle application mobile (…). Nous serons les premiers à utiliser pour l’encaissement, via une application, le nouveau virement instantané. Il permet d’économiser le taux de 0,24 % que prélèvent les cartes bancaires sur les tickets.

•• « La moitié de nos points de vente, qui sont surtout des supermarchés, se situent dans des communes de moins de 5 000 habitants. Nous sommes des acteurs de la vitalité des territoires et nous le revendiquons.

« Mais nous avons aussi 65 hypermarchés à la périphérie de villes plus importantes et des magasins de proximité dans les grandes agglomérations (…) Système U ne se rajoutera pas à la bataille de Paris que se livrent Monoprix, Amazon, Carrefour et Leclerc. Mais nous avons 17 U Express dans la capitale. Nous sommes présents à Lyon, Nantes, Bordeaux, Marseille, Lille, etc.

•• « Une étude récente a montré que 82 % des Français ont confiance dans les produits des PME. Le Made In France n’est pas loin derrière. Les marques internationales tombent, elles, à 37 %. Les grands industriels n’ont pas encore pris assez la mesure des nouvelles attentes.

« Le client a repris le pouvoir Les jeunes sont soucieux de la qualité sanitaire et de la qualité environnementale des produits. Les consommateurs achètent moins mais achètent mieux. Nous en tirons les leçons.

« Pour 2019, j’ai bâti le budget de Système U sur l’hypothèse d’une baisse de la consommation des ménages, ce qui n’empêchera pas l’enseigne de poursuivre sa croissance. »