Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
 

La Nouvelle-Zélande pourrait interdire à toute personne née après 2004 d’acheter du tabac.

Cette décision fait partie d’une série de propositions examinées par le Parlement conformément à l’objectif d’un pays sans fumeur d’ici 2025, rapporte The Guardian.

Pur effet d’annonce ou brusque durcissement de la part d’un pays qui s’est montré avant tout à la recherche d’efficience jusqu’à maintenant ? (voir 11 et 18 août 2020).

•• Le gouvernement néo-zélandais pense aussi aux mesures suivantes :

. réduire le niveau autorisé de nicotine dans le tabac
. interdire les filtres
. rehausser fortement le prix minimum
. ou encore … restreindre les lieux de vente.

•• La ministre de la Santé, Ayesha Verrall, a déclaré en effet,  ce 15 avril, que la Nouvelle-Zélande devait se montrer active si elle voulait atteindre son objectif de devenir un pays sans tabac en 2025. « Le statu quo sans programme de lutte antitabac ne nous y mènera pas » a-t-elle ajouté, très sure d’elle.

Toutefois, le gouvernement local reconnaît, aussi, que le risque d’un développement du marché noir pourrait être le revers de la médaille. « Les preuves indiquent que la quantité de produits du tabac introduits en contrebande en Nouvelle-Zélande a considérablement augmenté ces dernières années et que des groupes criminels organisés sont impliqués dans la contrebande à grande échelle » est-il déclaré dans un communiqué officiel.