Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
11 Août 2020 | E-cigarette, International
 

En Nouvelle-Zèlande (un des rares pays ayant aussi adopté le paquet neutre / voir le 29 mars 2018), le parlement (juste avant sa dissolution, des élections législatives ayant lieu en septembre) vient de donner son dernier feu-vert au « Smokefree Environnements and Regulated Products Amendment Bill ». Lequel devrait être promulgué en novembre.

On y trouve les points suivants :

un réseau de « specialist vape retailers » y est reconnu pour assurer la vente des produits du vapotage, notamment tous les arômes. Avec interdiction de vente aux moins de 18 ans ;

des réseaux complémentaires (boutiques alimentaires, stations-services, grandes et moyennes surfaces) ont également l’autorisation de commercialiser des recharges de e-liquides mais avec l’arôme menthe seulement. En fait, ce sont les mêmes réseaux qui ont l’autorisation de vendre du tabac, sans linéaires apparents (le menthol y est toujours en vente, même si les associations demandent son interdiction depuis une dizaine d’années) ;

il est désormais interdit de vapoter sur les lieux de travail ;

… mais aussi il est interdit de faire de la publicité ou des opérations de sponsoring pour le vapotage.

La secrétaire d’État à la santé, Jenny Salesa, estime que le texte résulte d’un bon équilibre entre la nécessité d’ aider les fumeurs à arrêter, en leur offrant une alternative de produits du vapotage réglementés,  tout en dissuadant les jeunes et les enfants d’ y avoir recours. « Nous savons que vapoter n’est pas sans risques mais c’est 95 % moins nocif que fumer une cigarette » avance-t-elle.

Voir aussi 23 mai 2019 et 6 janvier 2017.