Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
19 Oct 2019 | Observatoire
 

Le nouveau concept du petit format (350 mètres carrés) de l’enseigne Monop’ (groupe Casino) repense l’espace restauration, travaille le frais de façon innovante  et renforce les touches digitales du magasin pour toucher sa cible de prédilection : les urbains.

Par exemple, dans une ancienne banque reconvertie (rue Saint-Dominique, 7ème arrondissement de Paris), le nouveau concept se remarque d’emblée. Un grand bac de plantes aromatiques trône juste devant l’entrée, tout comme le triporteur électrique qui peut être prêté aux clients.

•• À l’intérieur, des plantes abondantes, des couleurs claires et des vitres plus grandes. La restauration sur place ou à emporter y représente 20 % de l’offre du magasin, au lieu de 15 % auparavant.

Dès l’entrée, une zone dédiée est dotée de tables et de chaises. À côté des salades et sandwiches maison, Monop’ s’est associé à des marques de traiteur tendance : Rachel’s et ses tartes, Seazon avec chaque jour un plat cuisiné différent pour 6,90 euros. Au rayon frais et charcuterie aussi, Monop est allé chercher des labels « pointus » italiens, tels Fuxia et Mama Roma.

•• L’accent est mis sur le bio, aussi. Il représente la moitié de l’assortiment du rayon fruits et légumes. Monoprix est aussi partenaire de « Tous Cultivacteurs », la démarche d’accompagnement à la conversion au bio. En ce début d’automne, l’approvisionnement local (Ile-de-France et Normandie) arrive à représenter 30 % de l’offre.

Suivent 70 références en vrac, toutes issues de l’agriculture biologique, où références « saines » (pâtes de légumes, tisanes, …) côtoient billes de chocolat et müeslis.

•• L’enseigne a aussi noué des partenariats avec des acteurs de la food tech. Des bornes affichent le nutriscore des 12 000 produits référencés et, très bientôt, la présence d’additifs dans ceux qui sont transformés (score Siga).

Pour des idées de dîner du soir, les bornes Jow trônent au milieu des présentoirs pour fournir des recettes de saison et les produits nécessaires à leur réalisation, rassemblés et prêts à emporter.

•• Un second magasin situé avenue Bugeaud dans le 16ème a ouvert simultanément le 9 octobre. Il propose un comptoir/ bar dès l’entrée pour la restauration et un rayon vins en vitrine. L’enseigne ambitionne d’ouvrir dix autres unités similaires d’ici à mai 2020.