Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
12 Avr 2021 | Profession
 

Le concept « Monoprix cliquez et retirez », ouvert à Paris dans le 7ème arrondissement ce dimanche 11 avril, est un point de retrait des courses effectuées sur Monoprix Plus, qui propose en complément une petite offre de dépannage.

Ce modèle va être déployé en solo mais aussi intégré à des Monop’ existants, annonce LSA (voir 24 novembre et 14 septembre 2020). 

Ce nouveau concept qui a tout du drive piéton est l’une des plus petites surfaces du réseau de l’enseigne, avec 80 mètres carrés dont 50 pour la surface de vente. Mais il est présenté – par une pirouette sémantique – comme le plus grand magasin de France selon l’accroche en façade, car il permet l’accès aux 28 000 références commandables en ligne, via le service Monoprix Plus.

•• Au-delà de sa fonction de point de retrait physique pour les commandes en ligne, il offre aussi des produits de dépannage du quotidien avec 400 références, et bientôt 600 (snacking, boissons, fruits et légumes, produits d’hygiène et un peu de non alimentaire).

« Ce projet a été monté en un temps record de deux mois seulement » a expliqué la directrice générale exécutive de Monoprix Diane Coliche, pour qui ce lieu est « une hybridation entre le e-commerce, le dépannage et les services. En somme, nous avons voulu faire un condensé de Monoprix ».

Alors que les commandes en ligne se développent à très grande vitesse, poussées par la pandémie, l’ouverture d’un tel lieu doit participer à l’ambition de Monoprix d’atteindre 15 % de chiffre d’affaires réalisé dans l’e-commerce alimentaire à fin 2021.

•• Dans les réserves, des armoires (ambiant et froid) stockent les commandes des clients, soit la capacité d’un camion.  Et en complément de ces courses, des achats de dernière minute peuvent être réalisés sur place, avec une approche très snacking et apéritif, mais également des fleurs, du café, des croque-monsieur et des viennoiseries.

Trois personnes se relaient pour assurer le fonctionnement. La livraison de toute l’offre Monoprix est possible sur place, l’alimentaire étant géré par Monoprix plus, et le textile ou la décoration par la filière e-commerce classique.

•• L’enjeu sera donc d’observer l’appétence et l’arbitrage des clients pour ce nouveau système de retrait, qui lui sera gratuit (avec un montant minimum de courses de 50 euros) qui est peut-être plus adapté à des petits paniers.

Mais l’angle est clairement de toucher une clientèle nouvelle, tout en faisant d’un tel espace un lieu de quartier, fidèle à l’ancrage de Monoprix. Boire un café, déposer ou récupérer un colis, etc. sont des possibilités offertes par ce « Monoprix cliquez et retirez » (en promoteur de l’art de vivre à la française, le click&collect a donc été traduit).

« Nous pensons déployer ce système dans plusieurs Monop’ en Ile de France, et nous n’excluons pas d’ouvrir ce type de point de retrait dans d’autres villes de la région » a expliqué Diane Coliche.