Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
18 Juil 2018 | Observatoire
 

Après les « paniers » commandés en ligne, le distributeur automatique de produits frais a le vent en poupe. C’est la version moderne de la vente directe pour les producteurs, avec des casiers bien alignés, bien transparents pour valoriser la marchandise, des prix affichés. Et ça marche bien, très bien comme pour cet agriculteur des Bouches-du-Rhône …

Le projet de Lilian Estienne, agriculteur à Saint-Andiol, avait pourtant eu du mal à séduire les banquiers, un brin frileux à l’idée de lui accorder un prêt il y a deux ans … Finalement, l’agriculteur avait pu trouver les fonds et implanter son chalet en bois à la sortie d’Orgon, sur le parking d’un petit centre commercial. Les 45 casiers climatisés sont approvisionnés quotidiennement en produits cueillis le matin même dans les champs.

•• Au départ, les bénéfices quotidiens avoisinaient les 90 euros, soit l’équivalent du coût de fonctionnement de la structure. Et aujourd’hui, c’est désormais 130 euros par jour, ce qui a permis l’embauche d’un employé à mi-temps, pour alimenter les casiers.

« On a vraiment des personnes addicts au système, qui veulent ce qu’on vient juste de ramasser », explique Lilian Estienne. « Et on a des gens qui acceptent que les casiers puissent être vides, le soir à 18h30. En tout cas, pour que cela fonctionne, ce que nous essayons de respecter, c’est la fraîcheur ».

•• Celui qui avait vu baisser son panier Amap (Association pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne) et cherchait une autre vente, envisage des évolutions : paiement par carte bancaire et agrandissement. En mai dernier, il a reçu le premier prix des trophées de l’innovation du Salon des agricultures de Provence, qui se tiendra le premier week-end de juin à Salon-de-Provence.

Autre indice. Le leader français du distributeur automatique (Filbing) assure que son chiffre d’affaires, en croissance exponentielle depuis plusieurs années, a carrément été multiplié par deux depuis janvier.