Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
15 Mai 2021 | Observatoire
 

Il n’y a pas qu’à Paris que la conquête du territoire se fait à coup de drive piéton.

Ailleurs en France, E. Leclerc (voir 10 juin 2019) et d’autres acteurs comme Auchan (voir 10 septembre 2020) ou Carrefour (voir 11 janvier 2019) cherchent à saturer l’espace en ouvrant ou en exploitant des dizaines d’unités. Une enquête de LSA.

•• Dans la ville de Reims et ses environs immédiats, ce ne sont ainsi pas moins de sept drives piéton qui ont été installés en trois ans par les différents adhérents E.Leclerc de la zone. Un chiffre conséquent, compte tenu de la population (environ 180 000 personnes pour Reims, et 300 000 sur toute l’agglomération).

Le territoire a été véritablement quadrillé, pour toucher les différents points d’accès à la ville, mais aussi le centre. Avec une logique d’affrontement par endroits. Ouvert en 2018, le premier drive piéton E.Leclerc de Reims est alors destiné à tester l’appétence des habitants pour ce service. Le concept marche tout de suite très fort. En 2020, ce petit local de 65 mètres carrés a représenté un chiffre d’affaires de 2,3 millions d’euros, avec des records à 380 commandes par jour, et 40 à 45 euros de panier moyen.

•• Et la bataille des centres-villes devient une habitude, alors que le drive piéton apparaît comme une alternative très crédible pour les clients qui ne peuvent ou ne veulent pas se rendre en magasin. Plus au Nord, Lille est la ville historiquement la plus bataillée en termes de drive piéton puisqu’E.Leclerc y a posé les jalons de ce concept en 2017.

Aujourd’hui, l’enseigne en compte trois en centre-ville, et un à Loos Les Lille, en périphérie. Auchan, sur ses terres, avait répliqué fin 2018 avec l’ouverture d’un point de retrait des courses similaire en 2018. Et a depuis passé la surmultipliée. 300 drive piétons doivent être ouverts dans toute la France par le groupe nordiste d’ici la fin de l’année. La logique est celle de grappes de drive piétons, pour massifier les commandes et la visibilité.

Désormais, Auchan en compte sept dans Lille, avec deux ouvertures supplémentaires prévues.

•• À Nantes, les différents adhérents E.Leclerc sont à la tête d’un réseau de six drive piétons.

•• À Paris, Carrefour a largement déployé ce concept sous toutes ses formes (comptoir de retrait dans un magasin, simple local de retrait de quelques dizaines de mètres carrés, local agrémenté d’une offre courte de dépannage, et même une version robotisée dans le 14ème arrondissement / voir le 8 juillet 2020 ). Dans la capitale, E.Leclerc consolide son réseau petit à petit avec un 17ème relais, ouvert récemment dans le 13ème arrondissement rue de Tolbiac.

•• Les affrontements vont se poursuivre dans de nombreuses autres agglomérations. Alors qu’E.Leclerc compte plus d’une soixantaine de ces points de retrait en France (et vise un triplement de ce nombre d’ici 2024), Auchan ouvre ou va ouvrir très prochainement des « Piéton » au Mans, à Valenciennes, Angers, Lyon, Bordeaux, Pau, Toulouse, Clermont-Ferrand, Nancy, Strasbourg, Orléans, etc.

Selon LSA, avant l’été, ce sont ainsi une quinzaine d’agglomérations françaises qui devraient compter un ou plusieurs drives piéton Auchan.