Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
10 Sep 2020 | Observatoire
 

« Nous avons eu d’énormes baisses de fréquentation pendant le confinement dans nos hypermarchés , de l’ordre de 30 % à 40 %.

« Mais le panier moyen a lui aussi été plus élevé, si bien qu’il a en partie compensé la baisse du trafic. Surtout, les ventes en ligne ont fortement progressé » a déclaré le Pdg d’Auchan, Edgard Bonte, à l’occasion de la présentation des résultats (+0,8 % des ventes au premier semestre hors essence). Dont l’annonce d’un plan social fait l’objet de l’essentiel de la reprise médiatique.

•• Le confinement a donné un coup de pouce à la feuille de route présentée il y a un an qui entend faire d’Auchan un leader « du bon, du sain et du local » explique Le Figaro.

Surtout, il a permis aux ventes en ligne de franchir un cap. Elles représentent désormais 11 % des ventes d’Auchan, et même 12 % en France. C’est 33 % de plus qu’au premier semestre l’année dernière.

•• Le drive reste chez Auchan la principale voie d’accès au commerce en ligne. Le groupe entend accélérer le développement des formats alternatifs de retrait des courses, à l’instar des « drives piétons » ( voir 10 juin et 11 janvier 2019 ).

Auchan n’en compte à ce jour que trois, un à Paris et deux à Lille (voir 3 novembre 2018). Mais trois nouvelles ouvertures sont prévues dans la ville nordiste début septembre, et d’autres auront lieu, ailleurs en France, d’ici la fin de l’année et en 2021.

Alors que le retrait de commandes n’est aujourd’hui possible que dans 70 supermarchés et hypermarchés, tous offriront par ailleurs ce service d’ici la fin de l’année.

•• Par le développement de points de retrait piétons et de nouveaux formats de magasins, l’hypermarché endosse un nouveau rôle.

À Englos, situé près de Lille, il porte la double casquette d’hypermarché classique, offrant toujours au client « tout sous le même toit », et de plateforme à partir de laquelle seront bientôt approvisionnés trois Auchan piétons lillois, des casiers de retraits de courses (les « lockers » ), ainsi qu’un «Auchan minute».

Cette transformation de l’hypermarché en « hub » permet de différencier l’offre d’Auchan de celle de ses concurrents, en alimentant ses magasins et points de retraits en plats préparés du jour, « locaux et sains ». « La cuisine de l’hypermarché d’Englos prépare tous les jours des plats « faits maison », que nous livrons à Lille », explique Johan Plé, son directeur.

•• D’autres distributeurs, à l’instar de Carrefour et Leclerc, ont déjà fortement développé leur parc de « drives piétons ». Le marché est cependant loin d’être saturé, estime Auchan. À raison d’une zone de chalandise de 500 mètres autour du magasin, il reste de la place pour le distributeur …