Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
27 Nov 2019 | Observatoire
 

Les députés ont donné leur feu vert, en commission, à une interdiction des campagnes de promotions du « Black Friday », qui donnerait l’impression aux consommateurs de bénéficier de soldes, alors que ce n’est pas la période.

Cet amendement au projet de loi anti-gaspillage, adopté dans la nuit de lundi au mardi 26 novembre, doit encore être examiné dans l’hémicycle à partir du 9 décembre.

Il ne s’appliquera donc pas ce vendredi 29 novembre à la grande manifestation commerciale importée des États-Unis (voir 20 novembre 2018 et 23 novembre 2017).

•• C’est la députée non-inscrite et ancienne ministre de l’Écologie, Delphine Batho, qui porte cette mesure au nom de la lutte contre la « surconsommation ». Les députés proposent d’intégrer la publicité du « Black Friday » aux « pratiques commerciales agressives », passibles d’un emprisonnement de deux ans et d’une amende de 300 000 euros au plus.

« Le Black Friday célèbre un modèle de consommation anti-écologique et antisociale » estime le député Matthieu Orphelin (ex-LREM), proche de Nicolas Hulot.

•• Lundi sur BFM Business, la ministre de la Transition écologique Élisabeth Borne a mis en garde contre la « frénésie de consommation » liée au Black Friday et critiqué son impact négatif sur l’environnement.