Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
25 Juin 2018 | Profession
 

Dans le dernier numéro du Losange (voir Lmdt du 24 juin), Yves Barbier (Président de Japan Tobacco France / voir Lmdt du 27 janvier 2018) répond à une longue interview dont nous livrons ici des extraits significatifs.

•• Sur JTI : « Après une année marquée par une légère croissance de nos performances consolidées grâce aux ventes de tabac à rouler et de tabac à tuber, JTI continue sur sa lancée en 2018, notamment en termes de parts de marché.

« Nous enregistrons d’ailleurs pour la première fois plus de 18 % de parts de marché sur le segment des cigarettes et près de 40 % sur celui du tabac à rouler, dont nous sommes le leader. »

•• Sur le paquet neutre : « Sa mise en place aura clairement bénéficié aux plus importantes marques du marché, avec désormais 70 % des ventes concentrées sur les six premières marques. Aujourd’hui, même la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, l’affirme : le paquet neutre n’est pas une mesure qui fait baisser la consommation de tabac (…)

« Même si aujourd’hui JTI a épuisé toutes les voies de recours possibles contre le paquet neutre français, nous nourrissons toujours l’ambition d’un retour au paquet européen.

« De surcroît, nous appelons à une évaluation de cette mesure, qui reste un exemple flagrant de sur-transposition d’une directive européenne. Et je constate d’ailleurs qu’une évaluation du paquet neutre est prévue par la loi, mais que celle-ci n’a toujours pas commencé … ».

•• Sur les récents chiffres indiquant une baisse du tabagisme en France (voir Lmdt du 29 mai 2018) : « Je reste très étonné, car les chiffres publiés (baisse de 2,5 points du nombre de fumeurs quotidiens entre 2016 et 2017) contredisent ceux d’un autre organisme public, l’Observatoire français des Drogues et des Toxicomanies, qui, en mars dernier (voir Lmdt des 26 et 20 mars 2018), indiquait une hausse des ventes de cigarettes en volume sur la période étudiée (janvier à juillet 2017).

« En y regardant de plus près, nous pouvons notamment constater que la population de référence servant de base au sondage n’est pas identique entre le début et la fin de la période considérée. Ce qui fausse nécessairement les résultats.

« Mais permet un beau coup de communication qui laisse notamment de côté la problématique des achats hors réseau et les enjeux du vapotage dans la lutte contre le tabagisme. »

•• Sur la marque de cigarette électronique Logic : « La France est un marché dans lequel la cigarette électronique est dominée par les systèmes ouverts. C’est pourquoi, dès ce mois de juin, nous renouvelons toute notre offre concernant ces systèmes ouverts avec de nouvelles bouteilles, un nouveau prix de vente conseillé à 4,50 euros le flacon et un développement de la gamme en matière de goûts.

« JTI a également été précurseur et novateur afin de redynamiser l’offre e-cig au sein du réseau, notamment en offrant aux buralistes des solutions pratiques afin d’optimiser la visibilité en point de vente. »

•• Sur le tabac chauffé : « Aujourd’hui, le tabac chauffé ne pèse rien dans la consommation de tabac en France, de l’ordre de 0,05 % à peine de parts de marché. Pourtant, il fait énormément parler de lui et fait couler beaucoup d’encre. Cela fonctionne bien sur des marchés comme le Japon où la cigarette électronique est peu ou pas présente. À l’inverse, sur les marchés où cette dernière s’est beaucoup développée, comme les États-Unis, le Royaume-Uni ou la France, le tabac chauffé ne convainc pas encore les consommateurs.

« Nous devons donc rester attentifs aux tendances du marché et nous saurons nous adapter rapidement afin de répondre au mieux à la demande des consommateurs. »