Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
20 Avr 2018 | Profession
 

À propos de l’affaire de la buraliste et de la cliente voilée (voir Lmdt du 19 avril), La Dépêche du Midi, de ce 20 avril, a sollicité pour une déclaration Jean-Michel Quintin (président des buralistes du Tarn).

« Nous faisons un métier très difficile. L’État nous demande de contrôler l’âge des jeunes clients pour ne pas vendre de tabac aux mineurs. On nous laisse seuls face à nos responsabilités. C’est un cas individuel et je ne souhaite pas en dire davantage.

« La buraliste en question, Madame Pinier, est une personne intègre, très commerciale, qui défend les valeurs de son métier, n’a jamais vendu un gramme de tabac à un jeune de moins de 18 ans. 

« Je ne sais pas ce qui s’est passé, cela se traitera au tribunal. »