Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
3 Déc 2018 | E-cigarette
 

Dès le début de l’entretien qu’il nous a accordé, Vincent Van Meenen (Directeur Commercial & Marketing Nhoss) précise que « professionnaliser le réseau des buralistes » est une priorité absolue.

La France des buralistes il la connaît bien, notamment après l’avoir sillonnée pour le compte de différentes sociétés spécialisées dans le réseau, avant de rejoindre Nhoss dès sa première année d’activité en 2011.

À l’époque, la jeune entreprise avait déjà pleinement misé sur la conception de dispositifs et la fabrication d’e-liquides avec une double idée forte : produits haut de gamme et stratégie de distribution commerciale orientée vers les buralistes.

Pari gagné, depuis. Et nouveaux développements en vue, avec les perspectives ouvertes par le Fonds de Transformation des buralistes (voir Lmdt du 18 octobre).

•• Précurseur, c’est comme cela que vous vous définissez ?

• Vincent Van Meenen : Nhoss a toujours été convaincu que le vapotage n’était pas une tendance « provisoire » ou de mode, même pendant le creux de la vague de 2014-2015. C’est pourquoi l’entreprise a investi dès le départ sur la qualité, en association avec des laboratoires spécialisés, pressentant que le consommateur serait de plus en plus exigeant.

Nhoss est la première entreprise à avoir été labellisée « Origine France Garantie », ce qui apporte une sécurité absolue sur la provenance et la traçabilité de ses e-liquides, contrairement à l’appellation « Made in France », nettement moins exigeante.

Très rapidement, nous avons créé des solutions de valorisation de l’offre vapotage en point de vente : des systèmes de rangement des e-liquides entièrement rétroéclairés, des vitrines tout-en-un pour rendre l’offre globale visible, jusqu’à des corners de grande qualité, créant de véritables pôles e-cigarette, afin de professionnaliser le réseau. Aujourd’hui, nous aboutissons au plus ambitieux « concept store », présenté au dernier Losangexpo (voir Lmdt du 30 octobre).

Dès sa création, notre marque s’est engagée dans une démarche vertueuse de développement durable : le recyclage de tous les produits usagés, un des piliers majeurs des engagements Nhoss.

Un système très élaboré qui permet aux buralistes de récolter les produits usagés, et de faire profiter à ses consommateurs de gratuités ou remises ; le buraliste bénéficiant lui-même de gratuités à mener cette action. La marque récolte l’ensemble de ses produits usagés qui sont retraités pour faire de la valorisation thermique. Tout le monde est gagnant … la planète aussi !

•• Mais pour vous, quel est le plus du réseau des buralistes ?

• V. V. M : Leur maillage, bien évidemment. Mais surtout, leur légitimité à vendre des produits contenant de la nicotine est plus qu’évidente. Leur force première est la diversité, mais celle-ci ne doit pas être au détriment d’une offre sans un impact significatif sur l’ensemble des activités.

N’oublions pas que les nouveaux vapoteurs sont avant tout des fumeurs, le point essentiel pour garder la clientèle qui souhaite se lancer dans le vapotage, au risque sans une offre de choix, de les orienter vers d’autres circuits de distribution …

•• La gamme Nhoss aujourd’hui, c’est …

• V. V. M : Pour le matériel, une dizaine de modèles de cigarettes électroniques répondant à toutes les typologies de vapoteur, à laquelle s’ajoutent les déclinaisons de couleur.

Autre point fort, nous proposons une large gamme de 38 e-liquides aux saveurs d’exception, élaborées à Grasse par le 1er aromaticien français. Nous sommes sans cesse dans la création de nouvelles saveurs, très demandées par l’ensemble des consommateurs.

•• Quelles évolutions constatez-vous dans les choix des vapoteurs ?

• V. V. M : Certains buralistes ont plutôt tendance à orienter le consommateur vers les saveurs les plus classiques, celles qu’ils connaissent le mieux : tabac et menthe. Mais on voit une nette demande vers des saveurs plus originales, notamment plus fruitées.

Autre évolution notable, les performances des cigarettes électroniques de dernière génération,  qui améliorent la restitution des saveurs, et qui augmentent le hit provoqué par la nicotine. Par exemple, les ventes sur le 3 mg/ml (le taux de nicotine le plus faible) monte en puissance. On remarque également le succès grandissant des e-liquides sans nicotine, preuve que la vape c’est uniquement le geste et le plaisir pour certains.

•• Et demain …

• V. V. M : Nous sommes implantés chez plus de 7 000 buralistes. Par ailleurs, le dernier Losangexpo fut un excellent cru, et a confirmé l’énorme demande du réseau. Cette année, nous passons de 17 à 26 commerciaux qui vont assurer un suivi plus régulier auprès de nos clients buralistes.

Notre présence sur le plan national est de plus en plus forte, et proposons de nombreuses solutions pour tout type de buralistes, quelles que soient la taille du point de vente et sa localisation. Il n’y a pas de petits buralistes, mais des buralistes qui veulent développer leur chiffre d’affaire en fonction de leur potentiel.

Avec Nhoss qui a toujours été à leurs côtés, tous les ingrédients sont réunis pour que les buralistes performent de plus en plus sur ce marché croissant du vapotage.