Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
30 Août 2018 | Profession
 

Le ministre de l’Action et des Comptes publics était donc, ce jeudi matin, à Lescar (voir Lmdt des 29 et 30 août), dans l’établissement de Philippe Coy, où il a rencontré des buralistes des Pyrénées-Atlantiques et des Landes.

Plusieurs élus politiques ont participé à cette table-ronde dont les députés Modem Jean-Paul Mattéi et Josy Poueyto, le maire de Lescar Christian Laine et la conseillère départementale Modem Isabelle Lahore ainsi que le préfet des Pyrénées-Atlantiques, Gilbert Payet. Le tout suivi par plusieurs journalistes. Dont La République des Pyrénées qui rapporte notamment certains éléments que nous reprenons.

•• En accueillant le Ministre, Philippe Coy a présenté l’historique de son établissement : « c’est l’histoire d’un quartier, d’un établissement, de transformations depuis 1900. C’est devenu un espace d’accueil et de convivialité avec une offre élargie : presse, hygiène, food, coin café. On va vers le drugstore de demain ».

•• Puis, autour de la table, le dialogue a porté sur l’augmentation du prix des cigarettes, le marché parallèle du tabac, l’insécurité des buralistes, le compte Nickel. « Le plan de transformation sur lequel nous travaillons avec votre administration nous donne des perspectives : et ce sera ensuite à mes collègues de porter le projet, avec le soutien du fonds, leur personnalité et dans la diversité de leur situation » a rappelé Philippe Coy.

•• Les buralistes présents, représentant la diversité de leur profession, ont témoigné de leur expérience de terrain et évoqué leurs inquiétudes tout comme les projets d’une profession qui veut « mener sa transformation au service des populations, avec l’État, en créant un nouveau modèle de proximité, responsable et à taille humaine ».

•• Après avoir écouté attentivement les intervenants, Gérald Darmanin a pris la parole : « nous sommes là pour accompagner des projets. Mais nous ne sommes pas dans une logique de subvention» Le Ministre a évoqué l’organisation de la collecte de certaines recettes fiscales par les buralistes.

Et d’ajouter : « le prix du tabac va continuer d’augmenter mais nous allons aider à la transformation des buralistes. Je ne sous-estime pas le problème. Oui, nous luttons contre le tabagisme. Oui, nous avons mobilisé la Douane et nous allons intensifier, en même temps, le combat contre le trafic en renforçant les moyens juridiques ».

À suivre.