Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
22 Juil 2020 | Trafic
 

La mécanique était bien huilée. À la frontière … tout le monde ne fait pas forcement le voyage jusqu’en Belgique proche. Cela encourage donc les initiatives diverses et variées. 

De l’alcool « fort » et une quantité « monstre » de pots à tabac, comme de cigarettes, étaient ainsi achetés en Belgique à des prix sacrifiés avant d’être revendus dans la zone urbaine de Fourmies (15 000 habitants à 8 kilomètres de la frontière belge).

•• Après avoir découvert cette combine, les gendarmes de la brigade d’Avesnes-sur-Helpe ont ouvert une enquête sur laquelle ils ont travaillé pendant plusieurs mois. Les investigations ont permis de cibler deux individus qui, en plus de la vente d’alcool et de tabac, avaient mis en place un trafic de stupéfiants. La totale.

•• Une fois les preuves recueillies, une vaste opération a été déclenchée le 15 juillet au domicile des suspects. Étaient mobilisés des gendarmes de la Brigade des Recherches d’Avesnes-sur-Helpe, les équipes du Peloton de Surveillance et d’ Intervention (PSIG) et la Brigade territoriale de Fourmies ainsi que les équipes douanières de Maubeuge.

Sur place, ils ont trouvé des pots de tabac, des bouteilles d’alcool fort en nombre ainsi que des résidus d’herbe de cannabis. Du numéraire a également été saisi.

•• Les deux auteurs présumés du trafic ont été interpellés puis placés en garde à vue. Ils ont été laissés libre avec une convocation devant le tribunal d’Avesnes pour octobre.