Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
21 Déc 2020 | Trafic
 

Le 2 décembre – sur l’A2 en direction de Paris – à Lieu-Saint-Amand (20 kilomètres de Valenciennes), les douaniers décident de contrôler un véhicule utilitaire immatriculé en Pologne et repéré dans le flux de la circulation.

Le conducteur, seul à bord, a commencé par obtempérer en suivant le véhicule des Douanes lui faisant signe mais, au dernier moment, il ne prend pas la sortie indiquée.

Sauf que plus loin, il n’arrive pas à éviter l’accident avec un autre véhicule. Malgré le choc, le fuyard tente de se cacher dans des buissons avant d’être rattrapé par les douaniers, relate La Voix du Nord.  À l’inspection de l’utilitaire, les agents y découvrent 1 400 cartouches. Pas moins.

•• En comparution immédiate devant le tribunal de Valenciennes, ce trentenaire demeurant à Clermont-Ferrand a expliqué qu’après l’achat du véhicule à Lille, il s’était rendu à Bruxelles : « je suis au RSA à cause du Covid. J’ai fait cela pour 2 000 euros afin d’arrondir mes fins de mois », déclare-t-il dans le box.

La présidente a rappelé qu’à l’exploitation de son téléphone, il s’est avéré qu’il vendait manifestement des cigarettes à plusieurs personnes. Et que son casier portait sept mentions pour recel, usage de stups et vol. Sans oublier le rappel d’une condamnation pour les mêmes faits de contrebande de tabac (120 cartouches) en 2018.

•• Le tribunal l’a condamné à huit mois ferme avec un mandat de dépôt.

Le contrebandier récidiviste devra, en outre, payer une amende douanière de 145 569 euros et une autre de 1 000 euros pour le refus d’obtempérer.