Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
16 Août 2020 | Trafic
 

Ce 1er juillet sur l’autoroute A 22, deux hommes, d’origine russe et venant de Belgique, ont tenté de passer la frontière avec près de 45 000 paquets de cigarettes dans deux camionnettes dont le GPS indiquait Nantes comme destination finale.

Ils étaient jugés ce mardi 11 août à Lille, non seulement pour de l’importation illégale mais aussi pour contrefaçon, rapporte La Voix du Nord.

•• Lors de l’audience, le président a tenté de reconstituer le périple de ces deux hommes s’exprimant par le truchement d’une interprète en langue russe. Cousins par alliance mais se connaissant à peine, l’un et l’autre sont pères de famille, n’ont jamais été condamnés, mais évoquent avec effroi six semaines de détention préventive à Sequedin (Nord). Avant de raconter leur histoire …

•• L’un, 35 ans, habite Moscou. L’autre, 30 ans, loge en Belgique. Ce dernier est propriétaire des deux camionnettes et habituellement transporte des chevaux. Il a réfuté l’idée de caches spécialement aménagées pour le trafic.

Le résident à Moscou l’a rejoint en Belgique fin juin. Lui aussi est transporteur. Entre deux chargements en Allemagne, le Moscovite était venu voir ses cousins. Les deux hommes disent alors avoir été contactés par des commanditaires qui leur auraient confié l’acheminement des cigarettes pour 2 000 euros chacun. Pas de nom, pas de précision.

•• Le juge cherche alors à savoir s’il ne s’agit pas d’une petite entreprise familiale bien organisée. Car un oncle de la famille a déjà été condamné pour trafic de cigarettes.

L’inspectrice de la Douane s’interroge aussi. Ces fausses cigarettes sont chargées en métaux lourds, deux à quatre fois plus que la normale … trois usines de contrefaçon ont été démantelées en Belgique depuis janvier 2020 (voir 19 et 12 mai, 14 février).

Conformément aux réquisitions, les deux prévenus ont été condamnés à deux ans de prison avec sursis. Ils devront payer solidairement plus de 800 000 euros d’amende.