Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
29 Mai 2020 | Trafic
 

C’est au tour de Narbonne, après Toulouse (voir 22 mai). Le trafic durait plusieurs semaines et de manière peu discrète, à la vue de tous. Il a fini par attirer l’attention des policiers narbonnais.

Le « petit commerce de vente de cigarettes de contrebande » s’était installé à deux pas du centre-ville de Narbonne. Deux appartements étaient occupés pour faire tourner le « business ».

L’un servait à stocker la marchandise et l’autre faisait office de « débit de tabac ». Installé au rez-de-chaussée, les clients venaient se fournir à la fenêtre, en passant dans la rue.

•• Les passages étaient incessants comme ont pu le constater les enquêteurs.  Pendant plusieurs semaines, un dispositif de surveillance a été mis sur pied par les hommes du commissariat. Ce mercredi 27 mai, ils ont pu interpeller en flagrant délit deux individus, des ressortissants géorgiens, âgés de 35 et 40 ans, qui habitaient sur place.

•• Dans l’appartement de stockage, les policiers ont découvert, lors de la perquisition, près de 150 cartouches de cigarettes. Mais aussi du tabac à rouler, du papier à rouler, des briquets et un pistolet d’alarme. Le paquet de cigarettes était vendu 6,50 euros.

Au cours de la garde à vue, l’un d’eux a reconnu les faits et disculpé son copain. Il serait allé s’approvisionner au Perthus.