Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
31 Jan 2021 | Trafic
 

À l’aéroport de Nantes, en juin 2019, le chien renifleur des Douanes avait marqué l’arrêt sur les valises d’un voyageur : un Sénégalais, en provenance de Dakar après une escale à Madrid.

Dans deux valises, les douaniers avaient saisi 152 cartouches de cigarettes.

Absent au tribunal, le suspect avait précédemment reconnu qu’il avait atterri à Nantes avant de se rendre à Paris où il comptait écouler la marchandise, selon Ouest France.

Le contrebandier n’est pas un débutant. Il avait déjà été condamné en comparution immédiate pour de mêmes faits en 2015. Et quatre fois déjà, les Douanes l’avaient pris dans leurs filets.

« De très grosses quantités de cigarettes y sortent d’une usine Marlboro, parfaitement légale, et se retrouvent, illégalement, sur les marchés clandestins. Beaucoup de gens d’ici vont les chercher » a précisé la représentante de la Douane. Dans ce dossier, la cartouche de contrebande était achetée 11 euros au Sénégal.

Le contrebandier – dont le passeport a démontré, après-coup, qu’il avait effectué quinze voyages en un peu plus d’un an – a été condamné à trois mois de prison et 14 000 euros d’amende.