Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
30 Jan 2019 | Pression normative
 

Nancy (Meurthe-et-Moselle) sur les pas de Strasbourg (voir Lmdt des 26 juin et 2 juillet 2018) … La ville veut interdire, d’ici trois ans, de fumer dans l’ensemble de ses neuf parcs et jardins publics, ainsi qu’aux abords des écoles et crèches. 

Le maire Laurent Hénart a présenté, ce lundi 28 janvier, un catalogue de mesures pour la « transition écologique » dont l’un des objectifs est faire reculer le tabagisme pour un « environnement plus sain ».

•• Des aires « sans tabac » avaient déjà été mises en place à proximité des zones de jeux pour enfants ; sachant qu’en 2018 la Ville avait décidé d’expérimenter l’interdiction de fumer dans un parc entier (voir Lmdt des 9 juillet 2018 et 22 mars 2017). « Fort d’un retour positif et afin de continuer cette politique de santé, il est proposé de rendre neuf parcs entièrement sans tabac dans les trois prochaines années ».

•• Dans les mesures proposées, une proposition « imaginée par les habitants » doit aussi entrer en vigueur ces trois prochaines années : interdire le tabac aux entrées des écoles et des établissements de petite enfance.

La Ville propose d’interroger chaque établissement scolaire public ou privé pour recueillir son avis et pour tous ceux qui y sont favorables de prévoir, par arrêté, une interdiction de fumer sur les 20 mètres de part et d’autre de chacune des entrées. Nancy veut également étendre l’interdiction aux abords des crèches et des gymnases.

•• Enfin, Nancy veut réduire le nombre de mégots de cigarettes jetés sur la voie publique. La municipalité va lancer un chantier d’insertion pour collecter ces déchets, notamment « à proximité des lieux de plus grands flux ».

Une campagne de sensibilisation sera également menée cette année en lien avec des étudiants infirmiers dans le cadre de leur service sanitaire.