Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
5 Juin 2019 | Profession
 

Après les Vosges, la Mayenne et les Landes ces deux dernières semaines (voir Lmdt des 21, 26 et  27 mai) , c’est au tour de la chambre syndicale du Morbihan de décliner la convention nationale pour la promotion et la réalisation, par les équipes consulaires, des audits préalables requis par le Fonds de Transformation. 

C’est à l’occasion de l’assemblée générale de la chambre départementale, ce mardi 4 juin, que Gilles Kerorgant, président des buralistes du Morbihan, et Géraldine Scardin, présidente de la délégation de Lorient de la CCI Morbihan, ont signé la convention, en présence de Philippe Coy.

« 380 buralistes sont concernés, soit à peu près 1 000 employés » rapporte Le Télégramme.

Le but est double, selon Philippe Coy : réagir face à la hausse des prix du tabac et étendre le marché des buralistes en s’emparant de certains problèmes du quotidien : « ils répondent à la fracture entre territoire et services publics ».

Vapotage, billetterie, conciergerie, snacking, timbres fiscaux et connectiques sont des solutions à développer dans les points de vente des buralistes, rapporte le quotidien. Une convention nationale entre la SNCF et la Confédération va aussi être signée « dans les prochains jours ».