Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
15 Avr 2021 | Trafic
 

Encore du tabac de contrebande vendu … à partir d’un garage. L’autre jour, c’était à Avignon (voir 9 avril). Cette fois-ci, c’est à Montpellier. 

De fait, jusqu’à cette nuit du 7 au 8 avril, cette petite entreprise ne connaissait pas la crise … Mais les forces de l’ordre, suite à des plaintes de riverains et à une surveillance discrète, ont débarqué dans cette épicerie clandestine, aménagée dans un box du quartier résidentiel de La Chamberte à Montpellier, rapporte Le Midi Libre.

•• Sur les étagères, les policiers ont découvert de nombreuses bouteilles de bières, sodas, des friandises et biscuits apéritifs… Mais aussi et surtout du matériel à chicha, des alcools forts, des cartouches de cigarettes en provenance d’Espagne. Sans oublier des bonbonnes de protoxyde d’azote (gaz hilarant) qu’ils achetaient en grande quantité à Lyon.

Et il y avait du stock car, au total, c’est près d’une tonne de marchandises qui a été saisie si l’on rajoute celles retrouvées dans des box voisins. En outre, 1 800 euros ont été saisis.

•• Déférés au parquet, trois jeunes majeurs – deux cousins et un ami – ont été présentés le 9 avril devant le tribunal judiciaire dans le cadre d’une comparution immédiate.

Une audience durant laquelle ils ont fait volte-face, expliquant aux magistrats que toute cette marchandise n’était pas destinée à la vente, comme ils l’avaient avoué en garde à vue, mais à leur consommation personnelle : « pour se regrouper entre amis, passer du bon temps, fumer la chicha… On prend du protoxyde d’azote et on peut boire jusqu’à un litre d’alcool par jour. Quant à l’argent retrouvé, ce n’est pas un fonds de caisse mais les mises pour le poker et les paris ».

Ils ont finalement été condamnés à trois mois de prison avec sursis et à 300 euros d’amende chacun.