Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
24 Sep 2017 | Institutions
 

Dans l’actuelle mise en œuvre de la machine infernale contre le marché officiel du tabac – sans que ne soit avancé le moindre objectif en termes de baisse de la prévalence tabagique -, l’équipe en place au sommet de l’État apparaît complètement alignée.

Des ministères de la Santé au Budget (voir Lmdt du 20 septembre) en passant par les conseillers de l’Élysée (voir Lmdt du 15 septembre).

Sans oublier Matignon.

Matignon d’où a été lancée l’offensive, dès le discours de politique générale du Premier ministre (voir Lmdt des 4 et 12 juillet).

Matignon où ont été supervisés les derniers arbitrages, pas plus tard que mardi dernier.

Matignon d’où l’on est intervenu promptement pour rappeler à l’ordre les proviseurs tentés d’installer provisoirement des zones fumeurs dans les lycées (voir Lmdt du 4 septembre).

Matignon dont le directeur de cabinet est Benoit Ribadeau-Dumas, ancien conseiller de Jean-Pierre Raffarin puis haut dirigeant de Thales.

Il se trouve que Benoit Ribadeau-Dumas est aussi le gendre du professeur Bertrand Dautzenberg que l’on ne présente plus (voir Lmdt du 21 septembre).

Remarquez, personne n’est obligé de partager les vues de son beau-père.