Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
7 Nov 2018 | Observatoire
 

À chaque édition de la « Journée Mondiale sans tabac » et du Mois Sans Tabac, la mutuelle étudiante fait le point sur le tabagisme des jeunes (voir Lmdt des 28 octobre 2017 et 24 mai 2016). Les femmes étant le cœur de cible cette année (voir Lmdt du 31 octobre), la Smerep a questionné le comportement des lycéennes et des étudiantes.

Il ressort de l’enquête, menée par OpinionWay que 14 % des lycéennes et 28 % des étudiantes sont des fumeuses régulières ou occasionnelles.

Parmi ces dernières, 13 % fument tous les jours, contre 15 % seulement à certaines occasions. Et 21 % des étudiantes fumeuses déclarent ne pas souhaiter arrêter de fumer. Comme il y a un an.

•• Pour les trois quarts des étudiantes voulant arrêter, la première des motivations reste la santé (66 %), juste devant le coût du tabac pour 56 %. 32 % mettent en avant la peur des dents jaunes, pour la qualité du teint ou de l’haleine.

•• Enfin, 61 % d’entre elles pensent que la volonté suffit. 20 % déclarent avoir recours à l’hypnose, et 18 % estiment que la cigarette électronique est un bon moyen de sevrage.