Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
1 Déc 2016 | Institutions
 

mois-sans-tabacClap de fin pour la campagne nationale « Moi(s) sans tabac », initiative lancée par Marisol Touraine pour inciter les fumeurs à arrêter la cigarette pendant au moins trente jours (voir Lmdt des 8 et 2 novembre).

C’est l’une des dernières étapes de la politique de lutte contre le tabagisme, menée depuis quatre ans par la ministre de la Santé et bien orchestrée en même temps que l’arrivée du paquet neutre chez les buralistes.

S’il est trop tôt pour en tirer des conclusions, on peut déjà souligner :

 les quasi 180 000 inscrits sur le site dédié de « Tabac Info Services » ;

 le fort soutien des médias (notamment régionaux) qui n’ont pas manqué de relayer les nombreuses initiatives locales ainsi que les témoignages de fumeurs tentant le défi ;

 la poursuite de la campagne dans certaines collectivités où la campagne aurait cartonné : l’Ile de la Réunion ou la ville de Tarbes jouent les prolongations jusqu’en décembre.

L’initiative aura donc plu et convaincu. Avec un réel plébiscite en faveur de son renouvellement.

Les seules critiques sont venues du cercle des défenseurs de la vapote, qui se sont invités dans le processus via le « Mois de la Vape » (voir Lmdt du 26 octobre). Le principal incriminé : le service (téléphonique et d’appli) « Tabac Info Service » accusé de « déni de la cigarette électronique ».

Le blog de Jean-Yves Nau Journalisme et Santé n’hésite pas, ce mardi 29 novembre, à brandir le conflit d’intérêts : la société gestionnaire de « Tabac Info Service » (Direct Medica) étant spécialisée dans la revente de produits pharmaceutiques (voir Lmdt des 18 juillet8 juin et 31 mai 2012).