Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
24 Nov 2019 | Pression normative
 

La ville de Paris va sceller dans la chaussée des « clous métalliques », d’une quinzaine de centimètres de diamètre, portant l’inscription : « la mer commence ici, merci de ne rien jeter », selon le JDD

À l’instar de certaines cités maritimes : comme Collioure ou Cannes pour la Méditerranée ; La Rochelle, Royan ou Vannes (voir 8 juin et 26 juillet 2018 ainsi que 25 mai 2019).

•• Ces plaques vont être déployées dès ce mois de décembre aux abords des cours d’eau et des bouches d’égout. « L’objectif est de faire prendre conscience du lien existant entre les déchets jetés dans l’espace public, notamment les mégots, et leur arrivée potentielle dans le milieu aquatique et marin » explique la Ville de Paris.

Car le réseau d’assainissement et celui des eaux pluviales sont séparés : tout ce qui passe par les grilles des eaux pluviales, ouvertes, se retrouve dans la mer sans passer par la case station d’épuration, est-t-il encore précisé.

•• La mairie annonce ainsi accéder à la demande formulée par les ONG Sea Shepherd et Surfrider Foundation. Les clous seront déployés « progressivement dans les zones identifiées comme souffrant de nombreux jets de mégots et autres déchets. Les quartiers qui connaissent une importante activité nocturne seront ciblés en priorité. »

La zone du canal Saint-Martin devrait être l’une des premières concernées.