Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
12 Août 2018 | Pression normative
 

On sait que « les mégots » vont constituer l’un des sujets chauds de la rentrée. Brune Poirson, la secrétaire d’État à la Transition écologique et solidaire, attend les propositions des fabricants – puis de la Confédération – concernant, au moins, le sujet précis de la collecte et de la récupération des mégots (voir Lmdt des 14 juin et 12 juillet).

Justement, il est intéressant de connaitre, ce que donne le bilan – au moins sur Paris – de la mise en œuvre du décret interdisant de jeter son mégot dans l’espace public ailleurs que dans les poubelles dédiées. Un décret figurant dans le Code pénal depuis 2015 et assorti d’une amende de 68 euros (voir Lmdt des 17 avril et 1er octobre 2015).

•• Or ces verbalisations sont en très forte augmentation, à Paris, même si nous en restons à un niveau ridiculement bas par rapport au nombre de fumeurs dans la rue : 24 511 verbalisations en 2017, contre 1 880 l’année précédente. Et pour l’année en cours, nous en sommes déjà à 10 862 contraventions sur les quatre premiers mois.

•• Le Figaro (édition des 11 / 12 août) donne ainsi la parole à un étudiant qui s’est fait récemment verbaliser : « je n’aurais pas dû, mais il n’y avait pas de poubelle dédiée à proximité (…) il faudrait que davantage de poubelles soient installées, car parfois, on écrase son mégot au sol faute d’avoir trouvé où le mettre. » Tout est dit.