Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
7 Juin 2019 | Profession
 

Sensible à l’impact de son activité professionnelle sur l’environnement (démarche RSE), Franck Peronneaud – patron d’un bar-PMU depuis un an dans le centre-bourg de Dolus-d’Oléron (partie méridionale de l’île) – a investi dans des kits de collecte des mégots auprès de l’entreprise MéGo ! (voir Lmdt des 8 juillet et 11 janvier 2018). 

Ceci, en vue de leur recyclage.

•• Le procédé est simple : MéGo! vend des kits qui comprennent, entre autres, un bac de tri et des sachets, lesquels sont récoltés trimestriellement, rapporte Sud-Ouest. Le kit est vendu 60 euros : « j’y ai investi ma tirelire à pourboires. » Chaque pochette contient 3 000 mégots.

Franck pense pouvoir en rendre trois par trimestre à l’entreprise de recyclage.

« J’espère que les gens vont jouer le jeu et que cela les sensibilisera. Si seulement ils pouvaient ne plus jeter leurs mégots par terre ! » L’expérience débute tout juste, la première poche a commencé à se remplir la semaine dernière : elle est au quart pleine.

•• Notre buraliste ne s’arrête pas là puisqu’il ne propose plus de pailles en plastique à ses clients mais des pailles recyclables en carton qui se dissolvent dans l’eau en 48 heures.

Cette opération a elle aussi un coût financier, puisque ces pailles écologiques s’achètent alors que, jusqu’ à maintenant, les fournisseurs de boissons offraient les pailles traditionnelles.