Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
14 Jan 2019 | Profession
 

La municipalité de Chartres a lancé, jeudi 10 janvier 2019, la deuxième phase de sa campagne contre les mégots. Comme au printemps dernier, 10 000 cendriers de poche seront distribués gratuitement par les 22 buralistes de Chartres afin de lutter contre les mégots jetés en ville (voir Lmdt des 18 et 13 mai 2018).

« Tous les buralistes ont de nouveau accepté de participer à l’opération. À terme, la chambre syndicale des buralistes d’Eure-et-Loir pourrait, elle aussi, fournir ces petits étuis ignifugés », annonce Dominique Dutartre, adjointe au maire en charge de la Proximité et du Cadre de Vie, dans L’Écho Républicain du 12 janvier.

•• La première campagne financée par la Ville n’a pas eu les effets escomptés. « Les agents des services techniques n’ont pas constaté d’amélioration visuelle », regrette l’élue, « nous avions pourtant placé une quarantaine d’éteignoirs au-dessus des corbeilles pour que les gens puissent éteindre leur cigarette avant de la jeter ».

•• Une centaine d’éteignoirs viennent de s’ajouter aux quarante premiers. Dans le même temps, un marquage au sol sera floqué dans une quarantaine de sites identifiés de la ville : « les fumeurs expliquent souvent qu’ils jettent leurs mégots machinalement. Cette signalétique devrait leur rappeler de ne pas le faire ! ». Ce flocage, qui conseille « Visez plutôt la poubelle », rappelle surtout l’amende encourue, soit 68 euros.

Pour le moment, les agents de la police municipale n’ont pas eu pour instruction de verbaliser les fumeurs pris sur le fait. « Nous n’en sommes pas encore là, mais ce sera l’ultime recours si nous ne voyons pas d’évolution. »