Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
4 Oct 2018 | Pression normative
 

Les propos de la secrétaire d’État auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire, repris par l’AFP ce matin (voir Lmdt de ce jour), ont suscité un communiqué commun de Philip Morris France, Japan Tobacco International France, British American Tobacco France, Seita et de l’Association des Fournisseurs de Tabac à Fumer.

« Philip Morris France, Japan Tobacco International France, Seita, British American Tobacco France, ainsi que les membres de l’Association des Fournisseurs de Tabac à Fumer (AFTF) ont pris connaissance avec surprise du communiqué de presse diffusé ce jour par Madame Brune Poirson, Secrétaire d’État auprès du Ministre de la transition écologique et solidaire, à la veille de la réunion prévue demain sur la question des mégots de cigarettes.

« Les industriels du tabac témoignent de leur incompréhension face à la réaction de la ministre à leurs propositions alors que plusieurs échanges constructifs ont eu lieu de manière informelle à leur sujet avec son cabinet depuis début septembre. Le rendez-vous de demain doit justement préciser les axes de travail à privilégier et ainsi permettre de déterminer un chiffrage des actions retenues pour la mise en place d’une lutte efficace contre les nuisances liées aux mégots de cigarettes.

« Conformément aux attentes de la ministre et conscients de leur responsabilité dans la lutte contre la pollution environnementale et visuelle des mégots de cigarettes, les industriels du tabac ont élaboré une série de propositions réalistes et concrètes qui vont bien au-delà de la seule éducation des fumeurs et de l’application des sanctions existantes. Celles-ci ont par ailleurs été pensées pour être mises en œuvre immédiatement, préalablement à la discussion du projet de Directive Européenne sur les plastiques. Des associations environnementales ont déjà très concrètement donné leur accord pour travailler aux côtés des industriels dans la mise en œuvre de ces engagements volontaires.

« La lutte contre le jet de mégots de cigarettes est un sujet complexe qui nécessite une concertation sereine, basée sur la co-construction et un dialogue dans la durée avec les pouvoirs publics. »