Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
18 Mai 2021 | Pression normative
 

La mairie de Cherbourg lance une campagne de communication/prévention contre la pollution maritime par les détritus jetés (mégots, chewing-gums, etc.). Avec un double moteur : la mobilisation des jeunes mais aussi des poubelles et des cendriers de poche. 

Ce 11 mai, une plaque « Ici commence la mer » a été posée près d’une bouche d’égout face à un collège. 100 autres vont fleurir dans la ville d’ici 2021. Une campagne d’affichage ainsi que de la peinture au sol reprendra le slogan « Ici commence la mer ».

Une cinquantaine de jeunes vont s’équiper de pochoirs, à partir de mi-mai, pour marquer les rues de la ville de cette campagne de sensibilisation. « L’objectif c’est de protéger l’avenir et ça passe par eux » note, dans La Presse de la Manche, Anne Ambrois (adjointe au maire).

En contrepartie, les volontaires recevront des points citoyens pouvant notamment être échangés en chèque cadeaux ou utilisés pour financer le Bafa (Brevet d’Aptitude aux Fonctions d’Animateur). Éphémère, le message sera dessiné dans des endroits stratégiques : terrains multisports, sortie d’établissements scolaires …

Comme autre solution et de façon plus pragmatique, le maire, Benoit Arrivé, met en avant les 1 000 poubelles de la ville, comme l’existence de cendriers de poche.