Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
15 Mar 2021 | Pression normative
 

Dès la première heure, Laurence Proust (présidente de la Fédération des buralistes de la Sarthe) s’est largement impliquée dans la « chasse aux mégots » : plus particulièrement depuis octobre 2019 avec une opération pilote lancée sur la commune de Sablé-sur-Sarthe (voir 3 et 10 octobre 2019, 24 janvier 2020). 

Avec la mise en place de la REP Mégots, il s’agit de passer à la vitesse supérieure et de généraliser la démarche, explique-t-elle dans Ouest France (voir 24 février 2021, 9 octobre 2020).

•• Cette démarche commencera par des campagnes de communication et la mise en place de cendriers, en divers points stratégiques, là où les fumeurs ont pris l’habitude de se regrouper. Une place à proximité d’une gare, par exemple.

De leur côté, les buralistes seront des participants actifs, assure la présidente. « C’est le buraliste qui a le premier contact avec le fumeur » souligne-t-elle.

•• Président de l’Association des Maires de la Sarthe, Emmanuel Franco partage la démarche des buralistes : « sur le principe, les maires sont intéressés pour ne plus voir de mégots dans les rues ou les espaces publics. Si nous y sommes invités, nous intégrerons cette filière ».

« En revanche, au regard de la situation des finances publiques nous ne voulons pas que cela devienne une charge supplémentaire pour nos communes » prévient le président des maires de la Sarthe.