Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
14 Août 2020 | Pression normative
 

Aux trois plages déjà non-fumeurs (Borély, Bonneveine, Pointe-Rouge / voir 1er juin 2019 et 13 août 2020), la nouvelle municipalité ajoute celle du Prophète … avant une interdiction pour la totalité des plages de l’agglomération  en 2021.

Benoit Payan, le premier adjoint (PS) de Marseille, a annoncé, ce 11 août sur Twitter, la décision de la municipalité d’interdire – dès samedi 15 août et jusqu’au 31 octobre – l’usage de la cigarette sur quatre plages de la cité phocéenne. Pour la plage des Catalans, « ça va venir », 
a-t-il ajouté.

•• Parmi les nombreux commentaires suscités par le tweet de l’élu, beaucoup demandent qu’on aille plus loin en interdisant le tabac sur la totalité des plages de la commune. « Ce sera le cas en 2021 après une phase de pédagogie et de sensibilisation », a précisé à La Marseillaise Hervé Menchon, l’adjoint en charge de la mer, du littoral, de la biodiversité marine et des plages.

Pour atteindre son objectif de « garantir des plages et une mer plus propres », la mairie annonce enfin dans un communiqué qu’elle « mettra en œuvre des actions concrètes de sensibilisation : signalétique, distribution de cendriers jetables, mise en place de points de tri, présence de médiateurs, etc. »

•• Toujours sur les réseaux sociaux, certains ont fait remarquer qu’il ne suffit pas d’interdire, il faut aussi des contrôles pour faire respecter la loi … ce qui n’aurait pas été assez fait après l’arrêté de la municipalité Gaudin en 2019. Hervé Menchon relève que l’exécution des arrêtés est parfois juridiquement complexe sur le terrain, et l’amende de 38 euros pas toujours dissuasive : « nous avons l’intention de faire travailler la police » insiste ainsi l’élu écologiste.