Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
10 Oct 2016 | Pression normative
 

marques-questionLe temps passe et on ne sait toujours rien de la façon dont va être appliqué, dans notre pays, l’article 13 de la directive Tabac européenne concernant les marques ou noms de produits susceptibles de contribuer en soi à la promotion du tabac.

Sujet dont on a beaucoup parlé cet été (voir Lmdt du 27 juin ainsi que des 19, 20 et 25 juillet). Sujet qu’un décret, paru au JO du 14 août, n’a guère éclairci (voir Lmdt du 16 août).

•• On croit savoir qu’il faudrait attendre une prochaine homologation des prix pour que le ministère de la Santé décrète que tel ou tel nom sera conforme ou non.

On imagine la confusion que cela peut susciter chez les fabricants qui ignorent encore ce qu’il en sera de la pérennité de leurs marques et dénominations commerciales. En pleine arrivée du paquet neutre.

Une confusion qui se répercutera ensuite chez les buralistes et leurs clients.

•• Les quelques informations filtrant sur le sujet confirment que le flou actuel devrait laisser la place à des décisions relevant de l’arbitraire, pur et simple.

Aussi, on se demande même s’il ne faut pas prendre pour une tentative de déstabilisation le fait que l’administration de la santé déclare expressément – devant témoins – « avoir dans le collimateur » certaine marque dont le nom n’annonce, en soi, rien de particulièrement avantageux mais qui occupe une part de marché significative, notamment en zones frontalières.

•• Tout cela est assez préoccupant si on considère le problème à l’aune de sondages récents confirmant qu’un fumeur sur deux n’optera pas pour un autre produit, en cas d’absence de sa marque préférée. Au contraire, ce fumeur fera tout pour s’approvisionner ailleurs.