Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
26 Déc 2014 | International, Profession
 

Maroc drapeau« Faire du Royaume la tête de pont du groupe Imperial Tobacco en Afrique » : avec l’inauguration d’un nouveau siège de  3 800 m2 à Casablanca mi-décembre – largement commentée dans la presse locale, plusieurs jours durant – la Société Marocaine des Tabacs / SMT consolide une stratégie résolument orientée vers l’Afrique.

Ce nouveau siège va, en effet, servir de hub régional au groupe. 240 millions de dirhams (22 millions d’euros) y ont été investi, ce qui porte le total des investissements de la SMT au Maroc, sur les cinq dernières années, à 700 millions de dirhams (63,5 millions d’euros).

Une nouvelle usine va aussi voir le jour à Aïn Harrouda. Sa production servira à l’export sur l’Afrique, notamment dans la partie ouest du continent, couramment desservie par le fret de Royal Air Maroc.

Confrontée à la baisse du marché du tabac au Maroc (liée particulièrement à l’augmentation de la fiscalité), la SMT – sixième plus grande entreprise du Maroc – compte s’appuyer sur ce développement pour continuer à investir 700 millions de dirhams dans les cinq ans à venir.