Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
10 Fév 2020 | Trafic
 

Contrôlée par la Douane près de Sézanne le 30 juillet dernier, la Peugeot 304 transportait 183 cartouches de cigarettes dissimulées dans des caches. Placés en retenue douanière, la mère et son fils – des Croates – avaient avoué savoir pour les cigarettes de contrebande … pas pour la quantité.

Ils ont également expliqué avoir fait ce voyage pour éponger une dette, suite à des travaux réalisés dans leur maison, en Croatie.

•• À la barre du tribunal de Châlons-en-Champagne, ce 4 février, l’homme de 36 ans a été le plus bavard. « Je n’aurais pas fait ça si je n’étais pas dans le besoin » a-t-il expliqué tout en signalant avoir « peur des représailles de la part du commanditaire » des voyages.

Ils en étaient au quatrième entre l’Allemagne et la France. Et chaque voyage faisait baisser leur dette – d’un montant total de 6 000 euros – de 500 euros à chaque fois.

•• « Ils ne sont que de simples convoyeurs » a reconnu le représentant de la Douane, au tribunal. « Mais ils sont la cheville ouvrière et nécessaire de ce type de réseau. L’administration de la Douane lutte activement contre cette fraude ».

Le tribunal a tranché avec trois ans et un mois de prison – avec sursis simple – et 5000 euros d’amende.