Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
25 Fév 2016 | Trafic
 

Saisie tabac chichaLes agents des douanes de la brigade de Val-de-Seine (78) ont saisi une quantité record de tabac à narguilé de contrebande permettant ensuite le démantèlement d’un réseau de trafiquants par la Direction nationale du renseignement et des enquêtes douanières (DNRED) et le Service national de la douane judiciaire (SNDJ), selon un communiqué de la Douane de ce jeudi 25 février.

Le 3 février 2016, les douaniers de la brigade du Val-de-Seine contrôlent un ensemble routier sur l’autoroute A13. À l’intérieur du chargement, ils découvrent du tabac à narguilé transporté sans les documents requis. Afin d’appréhender les commanditaires du réseau et d’identifier le lieu de livraison de la marchandise, il est alors décidé de laisser repartir le camion, suivi par une équipe d’agents des douanes de la DNRED.

La filature conduit les enquêteurs à un entrepôt de la région parisienne. A l’arrivée du camion, cinq individus présents pour son déchargement sont interpellés. Les agents des douanes poursuivent alors leurs investigations. Deux palettes supplémentaires de cigarettes, sans justificatifs d’origine, sont découvertes dans l’entrepôt.

Au total, 11 individus ont été interpellés et 4 personnes ont été placées en retenue douanière. Un véhicule haut de gamme a été immobilisé, ainsi que divers ordinateurs et téléphones portables, saisis pour les besoins de l’enquête. Afin de recueillir tous les éléments de preuve nécessaires, le Parquet de Bobigny décide alors de confier les suites de l’affaire au SNDJ.

Les perquisitions et auditions menées en flagrance par le SNDJ permettent de préciser le niveau d’implication des principaux intervenants. À l’issue des gardes à vue, deux personnes ont été écrouées et deux autres ont été placées sous contrôle judiciaire.

Selon le communiqué, cette opération exceptionnelle illustre l’articulation et la complémentarité des différents services douaniers, ceux de la brigade du Val-de-Seine à l’origine du contrôle routier, les agents de la DNRED qui ont identifié les commanditaires et le mode opératoire et les agents du SNDJ qui ont pu établir les responsabilités des personnes mises en cause et donner tous les développements judiciaires aux premières constatations. Cette saisie de 607 cartouches de cigarettes et de 21,3 tonnes de tabac à narguilé a une valeur de près de 3 millions d’euros sur le marché national.