Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
13 Juin 2016 | Trafic
 

Contrebande Ramasse-paquetsLes chiffres sont têtus.

Le rapport Sun de KPMG, publié la semaine dernière (voir Lmdt des 8, 9 et 10 juin), fournit une photographie précise de la part du marché français des cigarettes, en 2015, qui ne vient pas du réseau des buralistes.

•• Le rapport indique qu’en 2015, on aura consommé 61,5 milliards de cigarettes en France : 44,8 milliards viennent du réseau officiel ; 16,7 milliards … d’ailleurs : soit les fameux 27,1 % qui représentent un nouveau record par rapport aux années précédentes.

•• Ces 16,7 milliards de cigarettes correspondent à de la pure contrebande ou contrefaçon (pour 9 milliards d’unités) et à des cigarettes qui ont été achetées à l’étranger en respectant les quotas, du moins en principe … (pour 7,7 milliards d’unités).

•• Mais comment se répartissent les origines de ces 16,7 milliards de cigarettes (toutes catégories confondues, si l’on ose dire). L’étude KPMG fournit des données précises sur les provenances et les quantités concernées :

> Algérie : 3,2 milliards de cigarettes (600 millions de cigarettes en plus par rapport à 2014) ;

> Espagne : 2,7 milliards de cigarettes (même niveau que l’année dernière) ;

> Cigarettes avec mentions « Duty Free » (quels que soient les aéroports et ports étrangers) : 2 milliards de cigarettes (700 millions de cigarettes en moins sur 2014) ;

> Belgique : 1,7 milliard de cigarettes (400 millions de cigarettes en moins) ;

> « Marques blanches » (paquets, sans indication d’origine, avec des marques non- homologuées en France) : 1 milliard de cigarettes (700 millions de cigarettes en plus) ;

> Luxembourg : 900 millions de cigarettes (200 millions de cigarettes en moins) ;

> Autres provenances (pays de l’Est, Andorre, pays africains, Chine, etc.) : 5,2 milliards de cigarettes (800 millions de cigarettes en plus).