Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
1 Oct 2017 | Trafic
 

Authentiquement vécues, les trois scènes que nous rapportons se sont déroulées le week-end dernier à Paris. 

Anecdotiques et révélatrices d’une nouvelle réalité : maintenant le marché parallèle du tabac, c’est toujours et partout.

•• En pleine nuit, sortant d’une fête, un jeune homme achète une bouteille d’eau dans une épicerie du 18ème arrondissement. En guise de monnaie le vendeur lui rend, sans ciller, quelques pièces … et deux cigarettes. « Cela m’est déjà arrivé dans un autre pays méditerranéen, mais à Paris, jamais encore ! ».

•• En flânant dans un vide-grenier du 9ème arrondissement, une visiteuse est intriguée par une scène singulière. Une cartouche de cigarettes, ouverte, trône au milieu de quelques babioles que proposent un père et son jeune fils.
• « Vous vendez des cigarettes ? »
• « C’est quatre euros, le paquet » répond le gamin.

L’adulte à ses côtés reste imperturbable. La foule, alentour, indifférente.

•• À la sortie d’un lycée du 7ème arrondissement, une conversation entre une élève et sa mère. « Notre prof d’anglais, dans un exercice, nous a demandé ce que nous avons ramené de notre dernier voyage à l’étranger. On a répondu, en chœur : des clopes, le paquet va passer à 10 euros ! ».