Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
18 Juil 2020 | Profession
 

Comme pour les deux mois précédents, nous revenons sur les fortes disparités régionales qui caractérisent le marché officiel du tabac dans une France où la situation économique est elle-même très contrastée (voir 21 juin et 25 mai).

Avec la confirmation de contrastes entre les départements frontaliers (les frontières se sont réouvertes qu’au cours du mois) et les autres. Il convient de préciser que les comparaisons se font, en volume, par rapport à juin 2019 (il y a eu 2 jours de livraison en plus en juin de cette année).

•• Les 10 plus fortes hausses

. Ariège : +92,4 %
. Hautes-Pyrénées : +66,9 %
. Pyrénées-Atlantiques : +60,1 %

. Landes : +53,8 %
.  Tarn-et-Garonne : +45,5 %
.  Haut-Rhin : +39,4 %
.  Bas-Rhin : +31,8 %
.  Lozère : +31 %
.  Haute-Garonne : +30,2 %
.  Pas-de-Calais : +28 %

•• Les 7 hausses les plus modestes (et les 3 baisses)

. Corse-du-Sud : -16,5 %
. Haute-Corse : -10,9 %
. Creuse : -3,8 %
. Paris : +0,9 %
. Corrèze : +1,8 %
. Cantal : +2,6 %
. Indre : +2,9 %
. Haute-Vienne : +3,3 %
. Vienne : +4,8 %
. Calvados : +5 %