Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
12 Mai 2020 | Profession
 

Suite à la publication des statistiques douanières sur le marché officiel du tabac en avril, mois de confinement total (en volume au niveau de la France continentale, voir 8 mai), voici quelques éléments d’évaluation complémentaires (source Logista).

Sachant que le nombre de jours de livraison en avril 2020 a été de 21, comme en 2019.

•• Les chiffres de ce mois d’avril sont aussi extraordinaires que l’aura été la période :

ils traduisent le double impact du phénomène « achat de stockage » d’un certain nombre de fumeurs (les tickets moyens ont fortement augmenté) et le boom du retour en masse de consommateurs chez les buralistes des zones frontalières, faute de pouvoir se rendre dans les pays voisins (voir 7 mai) ;

ce regain des achats de tabac dans les zones plus ou moins frontalières est particulièrement visible avec la ruée sur les pots de tabac à rouler (un segment de prédilection pour les fumeurs s’approvisionnant à l’étranger) ;

les chiffres en valeur correspondent aussi au caractère significatif des augmentations de prix de novembre et mars derniers ;

on remarquera enfin que les chiffres que nous vous présentons n’ont pas été réalisés par l’ensemble des buralistes : en avril, le taux de fermetures d’établissements (pour des raisons sanitaires ou économiques) dans le réseau a oscillé entre 20 % et 10 %.

•• En volume (par rapport à avril 2019)

marché global : +1,1 % (-7,9 % en mars ; -7,8 % en février)
• cigarettes : -5,1 %
• tabac à rouler : +31 %
• cigares / cigarillos : -8,5 %

•• En valeur (par rapport à avril 2019)

marché global : +14,1 % (+4,5 % en mars ; +5,2 % en février)
• cigarettes : +7,4 %
• tabac à rouler : +52,4 %
• cigares / cigarillos : +5,8 %