Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
9 Jan 2018 | Profession
 

Sous la plume de Solveig Godeluck, Les Échos de ce 9 janvier analyse les chiffres du marché officiel du tabac pour 2017 (voir Lmdt de ce jour et du 8 janvier). Extraits :

•• « La descente en pente douce continue pour l’industrie du tabac en France.

« Les ventes légales de produits du tabac dans l’Hexagone ont reculé de 2,2 % en 2017, deux fois plus vite que ce qui était prévu par la Commission des comptes de la Sécurité sociale en septembre. La glissade s’est accentuée par rapport à 2016, où elle n’était que de 1,1 %.

« Les volumes mis à la consommation se sont établis à 54,5 milliards d’unités – chaque unité équivalant à une cigarette – contre 55,7 milliards l’année précédente (…)

•• « À l’évidence, l’augmentation de la fiscalité sur les tabacs à rouler en 2017 a joué un rôle important, puisque ce segment du marché, qui a conquis les jeunes ces dernières années, est en recul de 5,66 % sur un an, à comparer avec la baisse plus modeste des cigarettes (-1,48 %).

•• « Le recul des ventes devrait être beaucoup plus marqué cette année. Le Gouvernement a, en effet, organisé une augmentation de trois euros du prix du paquet de cigarettes de 2018 à 2020, coordonnée avec l’ensemble des produits du tabac. L’exécutif table sur des recettes fiscales supplémentaires de seulement 500 millions d’euros en 2018, puisque l’objectif est de faire baisser la consommation, d’autant plus qu’une partie des recettes risque aussi de s’évaporer dans le circuit parallèle (…)

•• « En 2016, le rendement des droits de consommation sur les tabacs (hors recettes de TVA) s’est élevé à 11,2 milliards d’euros, en baisse de 1,7 % par rapport à 2015.

« Pour 2017, la Commission des comptes de la Sécurité sociale tablait en septembre sur 11,4 milliards d’euros (…) La baisse des ventes plus rapide que prévu fera que la recette finale pour 2017 sera moindre. »