Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
26 Avr 2017 | Profession
 

Entre présidentielle et législatives, les buralistes frontaliers entendent bien accentuer la pression sur les prochains responsables politiques du pays.

En mettant en œuvre la seule stratégie qui s’impose à leurs yeux : manifestations symboliques / sensibilisation des médias et de l’opinion publique / demande aux politiques de la mise en œuvre d’un grand plan de lutte contre le marché parallèle.

Après des manifestations sur la route d’Andorre (voir Lmdt des 19 et 20 mars 2017) ainsi qu’aux frontières belge et luxembourgeoise (voir Lmdt des 9 et 10 avril 2017), deux nouveaux événements sont programmés. Ils sont porteurs de sens :

•• Dans le Sud-Ouest, le dimanche 21 mai : à la frontière entre la Navarre espagnole et la France – sur le site de Dancharia – où les investissements dans les « ventas » à tabac prennent des proportions colossales (voir Lmdt du 6 janvier 2016).

•• À Strasbourg, le samedi 27 mai : sur le passage d’une toute nouvelle ligne de tramway reliant directement le centre-ville à la zone commerciale de Kehl, de l’autre côté du Rhin, haut-lieu des achats frontaliers (voir Lmdt du 12 février 2017). Les buralistes espèrent bien mobiliser les autres commerçants de proximité strasbourgeois contre cette aide logistique directe à « la concurrence déloyale ».

Deux cas précis qui n’échapperont pas aux candidats aux législatives dans ces régions, en tout cas.