Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
5 Oct 2017 | L'essentiel, Profession
 

Première analyse d’une manifestation (voir Lmdt du 4 octobre 1, 2 et 3) qui aura permis à la France entière de connaitre les raisons de la franche hostilité des buralistes au choc fiscal sur le tabac que veut imposer le gouvernement : le sujet du marché parallèle est dans tous les commentaires. Le supposé bénéfice de la mesure en termes de santé publique est mis en doute.

En quelques mots-clés.

Médias : ils ont été au rendez-vous. Particulièrement sur toutes les chaînes d’information continue. Dès l’opération escargots d’hier matin, mais encore dans les éditions de cette nuit de mercredi à jeudi. Les buralistes ont eu la parole. Ils l’ont prise.

Nord : c’était la région de France la mieux représentée. Dont 150 buralistes du Nord / Pas-de-Calais et une cinquantaine de la Somme.

« En panne » : ce sont les députés « En Marche » qui avaient annoncé venir à la rencontre des buralistes, place des Invalides (comme l’ont fait leurs collègues de l’opposition). Ils ont brillé par leur absence. Consignes.

Carottes : à chaque manifestation de buralistes, la question se pose entre élus syndicaux. Faut-il déverser des carottes ? La formule n’est-elle pas éculée ? Il n’empêche, à chaque fois ça marche pour les médias. Même s’il y a toujours un journaliste pour demander : « pourquoi des carottes ? ».

Police : les forces de l’ordre étaient là, très présentes et souples à la fois. Deux compagnies de CRS, tout de même.

Nombre : l’AFP parle d’un millier de manifestants. La préfecture de 1 300. Les organisateurs de 1 700. Juste avant la manif, étant donnés les délais courts d »organisation, la Confédération tablait sur 800-1 000 buralistes présents.

Sandwichs : c’est la fédération Ile-de-France qui a assuré la logistique alimentaire. Pas évident, il a fallu ajuster les quantités au dernier moment.

Maison des buralistes : présence, évidemment, de personnels des services de la Confédération et des structures de la Maison des Buralistes. Notamment la Mudetaf, le CGA et Formation Buralistes. Le Losange couvrant l’événement. L’équipe de l’EDC (Européenne de Cautionnement) arborait même des millions blancs d’auto-promotion. Remarqués.

Filière : les dirigeants de la Fédération des Fabricants de Cigares étaient là. La Revue des Tabacs également.