Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
11 Oct 2017 | International, Profession
 

Il y a encore des usines à tabac qui se construisent en Europe de l’Ouest. La preuve.

Le fabricant de tabac luxembourgeois Heintz van Landewyck a posé, lundi 3 octobre, la première pierre de sa future usine (voir Lmdt du 6 octobre 2015), implantée dans la toute nouvelle zone d’activités de 45 hectares du Fridhaff. 

D’une superficie de 36 000 mètres carrés, cette usine sera plus qu’une simple implantation dans le nord du duché. Avec un investissement de près de 60 millions d’euros, elle va aussi marquer le point de départ d’une nouvelle stratégie de production logistique.

Heintz van Landewyck quittera d’ici 2020 son site de production, au cœur de la capitale, dans le quartier de Hollerich.

Mais, dès la fin de l’année 2018, la nouvelle usine entrera en action pour ensuite prendre le relais au deuxième trimestre 2019 des sites de Hollerich et d’Ettelbruck. 

Avant d’être totalement opérationnelle pour assurer la production du fabricant qui sort actuellement de 45 à 50 millions de cigarettes par jour.

Enfin, pour 2020, l’usine aura trouvé son rythme de production, et sera sans aucun doute la vitrine d’une industrie du tabac luxembourgeoise qui remonte à 170 ans.