Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
8 Jan 2019 | Trafic
 

Vosges Matin / L’Est Républicain du 5 janvier revient sur le projet de légalisation du cannabis récréatif au Luxembourg (voir Lmdt du 18 décembre). Extraits.

Vu de France, l’annonce fumante d’une légalisation prochaine du cannabis récréatif au Luxembourg, le 3 décembre dernier, suscite encore quelques interrogations. Car, si le principe est acté, le projet n’est pas clarifié. On ne sait pas où sera vendu le cannabis et on ne sait pas non plus quelle quantité il sera possible d’acheter.

À quelques kilomètres de là, de l’autre côté de la frontière, en France, les consommateurs de cannabis voient cette légalisation d’un bon œil, comme une opportunité de se fournir bien plus facilement. « On ira au Luxembourg pour faire le plein d’essence, acheter des clopes et du cannabis » ironise un consommateur thionvillois.

« C’est une bonne nouvelle » estime une autre, « je suis pour la fumette responsable. J’irai volontiers au Luxembourg pour en acheter. Après, je ne sais pas si le produit sera plus ou moins cher…  S’il est légalisé, il sera forcément taxé. Mais s’il est de meilleure qualité, alors oui, sans hésiter ! ».

Quelles incidences cette dépénalisation aura-t-elle sur le trafic dans le Nord de la Lorraine ? « Les pratiques sont déjà très prégnantes sur le secteur de Thionville », rappelle le commissaire Nicolas Hoarau. « L’objectif des trafiquants est de faire du business, que ce soit aux Pays-Bas ou au Luxembourg. De plus, le cannabis n’est pas la seule subsistance illicite à faire l’objet de trafics dans le secteur. »