Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
15 Déc 2017 | Profession
 

Comme on le sait, la Loi de Finances 2016 impose à tous les commerçants, et autres professionnels assujettis à la TVA, d’enregistrer les paiements de leurs clients au moyen d’un logiciel de comptabilité ou d’un système de caisse sécurisés et certifiés, au 1er janvier 2018.

Strator annonce s’inscrire déjà dans cette démarche avec l’obtention, pas évidente du tout, du certificat du LNE (le Laboratoire national de Métrologie et d’Essais).

•• L’obligation d’enregistrer les paiements au moyen d’un outil de comptabilité ou de caisse sécurisé et certifié devrait, en effet, rendre impossible la fraude consistant à reconstituer par un logiciel frauduleux des tickets de caisse pour soustraire des paiements en espèces de la comptabilité. Ainsi, à compter du 1er janvier 2018, tout commerçant ne pouvant pas justifier d’un système d’encaissement sécurisé anti-fraude sera exposé à une amende de 7 500 euros.

•• Le logiciel Strator est, dès à présent, certifié par l’organisme LNE respectant ainsi les conditions d’inaltérabilité, de sécurisation, de conservation et d’archivage des données prévues par la législation française.

Pour cette mise en conformité, Strator a choisi le processus de certification délivré par le LNE afin de garantir le plus haut niveau de sécurité et de qualité à ses clients.

La version certifiée du logiciel sera activée progressivement sur l’ensemble du parc clients à compter du mois de décembre 2017, sans aucun surcoût, ni manipulation pour les clients.

•• Déclaration, de circonstance, de Jacques Couret, directeur général opérationnel de l’activité Strator chez Logista France : « la certification de notre logiciel s’inscrit dans une démarche globale d’exigence de qualité et d’amélioration continue dédiée à la satisfaction de nos clients. »