Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
13 Fév 2020 | Profession
 

Il s’agit d’une usine discrète mais importante. Or le spécialiste européen du tabac reconstitué, LTR Industries (filiale de l’américain Schweitze-Mauduit International) – implanté à Spay près du Mans – est en difficultés depuis plusieurs années déjà (voir 19 novembre 2014). 

Après 1,6 million d’euros investi par l’État, c’est au tour de la région Pays de La Loire d’apporter une subvention de 200 000 euros. L’opposition du conseil régional est contre … parce que l’entreprise travaille pour les grands groupes cigarettiers. Le vote aura lieu vendredi.

•• « Je crois qu’aujourd’hui les moyens publics sont limités et la région doit faire des choix » affirme Christophe Clergeau, conseiller régional socialiste Pays de la Loire, très critique. « La priorité, ce n’est pas le tabac, l’hydrocarbure ou d’autres activités de même type ».

•• Le site emploie pourtant 276 salariés. La subvention de la région devrait permettre de financer un plan d’investissement conséquent pour LTR Industrie, l’aidant à se diversifier.

L’entreprise se lance, en effet, dans de nouveaux types de produits, à moindre nocivité, et compte aussi produire des emballages en carton. Soit un changement de cap important, selon France Bleu Sarthe. 

« 200 000 euros, c’est soit trop, soit trop peu » s’indigne Christophe Clergeau. « C’est un plan d’investissement de plusieurs millions d’euros. À quoi sert l’intervention régionale ? L’entreprise appartient à un groupe américain. On donne un mauvais signal en soutenant l’industrie du tabac ».