Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
14 Oct 2018 | Profession
 

Après avoir réaménagé ses places, rénové ses parterres paysagers et agrémenté son mobilier urbain, Sos-Gueyze-Meylan (près de 800 habitants, entre vignobles du Bas-Armagnac et forêt landaise en Lot-et-Garonne) s’engage pour sauvegarder ses commerces.

Fin 2017, la commune a acheté la dernière licence IV du village et maintenant elle veut acquérir le dernier tabac-presse du centre-bourg, menacé de cessation définitive par le départ à la retraite du propriétaire, annonce la presse locale.

•• « Les demandes qui me parviennent des administrés sont claires, ils veulent conserver des services et des commerces de proximité, pour eux c’est vital ! » soutient le maire Didier Soubiron qui a fait valider la reprise lors du dernier conseil municipal.

Ainsi, le 25 septembre, la commune de Sos-Gueyze-Meylan et la communauté des communes d’Albret Communauté ont signé avec l’Etablissement Public Foncier (EPF) de Nouvelle-Aquitaine, une convention opérationnelle d’action foncière pour redynamisation du centre-bourg. Elle intègre l’acquisition des murs du tabac-presse, l’étude de faisabilité et l’accompagnement de la commune dans la réhabilitation du bâtiment.

•• La licence IV déjà acquise sera mise à la disposition de ce futur commerce. Elle agrémentera son activité et permettra aux habitants de retrouver un espace bar, faisant actuellement défaut.

« Plusieurs acheteurs se sont rapprochés de la propriétaire actuelle pour la reprise de son fonds de commerce », ajoute Didier Soubiron, « nous espérons que cette opération se concrétisera rapidement afin de travailler avec le ou les repreneurs, sur la rénovation des futurs locaux commerciaux. »