Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
17 Juin 2019 | Associations, E-cigarette
 

Dans un communiqué, Sovape revient sur les données de l’enquête Enclass sur le tabagisme des lycéens et collégiens (voir Lmdt du 12 juin). Et y apporte son analyse. 

La chute de la prévalence tabagique quotidienne (-6 %) – contre une hausse de + 6,9 % de l’usage du vapotage – « … invalide la crainte que le vapotage puisse favoriser le tabagisme chez les jeunes » relève l’association de défense de la vape. 

•• « Le type de l’étude (transversale) ne permet pas d’établir de lien de cause à effet. Mais si ces données réfutent la réalité d’un « effet passerelle », elles ne contredisent pas l’hypothèse d’un effet protecteur du vapotage. Il est possible que le vapotage se présente en alternative aux cigarettes pour les jeunes et contribue à la baisse de leur tabagisme » poursuit le communiqué.

•• « Malgré ces éléments, nous constatons encore des discours alarmistes sur le vapotage et les jeunes. Les données publiées par l’OFDT devraient pourtant inviter à ne plus considérer le vapotage seulement sous l’angle d’un risque réduit, mais aussi envisager l’opportunité qu’il offre aux jeunes d’éviter d’essayer la cigarette. Alors que l’essai de cigarette finit dans 7 cas sur dix par un tabagisme régulier.

•• « La société française ne doit-elle pas envisager de réfléchir au sujet, comme la question de l’accès aux préservatifs aux lycéens a pu être mise sur la table à une autre époque ? Face aux 25 % de jeunes de 17 ans qui sont fumeurs quotidiens actuellement (Santé Publique France – BEH du 28 mai 2019), leur donner le droit à la réduction des risques pourrait entraîner un gain en santé publique considérable. A minima, le vapotage pourrait faire reculer l’âge d’entrée en tabagisme, voire éviter cette entrée.

•• « Ce sujet sera largement exploré lors du prochain Sommet de la Vape organisé par Sovape, le 14 octobre (voir Lmdt du 15 avril). L’OFDT sera présente pour une présentation et des spécialistes de santé publique anglais et américains présenteront des données sur l’effondrement du tabagisme des jeunes et le vapotage dans leur pays respectif ».